Introduction
  Architecture
  Personnel Salarié
  Personnel Intérimaire
  Administration Personnel
  Gestion des Temps
  Gestion de l'Accès
  Traitement de la Paie
  Formation Professionnelle
  G.P.E.C.
  Gestion des postes
  Masse Salariale
  Dotation Retraite
  Recrutement
  Effectifs - Absentéisme
  Simulations et Requêtes
  Gestion de la traçabilité
  e-RH

  Nouveautés / Projets

  Documentation

Masse Salariale


Agrandir

 
 

NIVA - Masse Salariale permet de mesurer et d'analyser, à partir des historiques de rémunération, les principaux indicateurs et effets de l'évolution de la masse salariale.

  • Evolution en niveau : Pourcentage d'évolution de la rémunération instantanée d'une personne ou d'un groupe de personnes à deux dates données.
  • Evolution en masse : Pourcentage d'évolution de la masse salariale annuelle d'une personne ou d'un groupe de personnes pour deux périodes données.
  • Effet de report : Pourcentage d'évolution de la masse salariale sur l'année N+1 en fonction du rapport entre les indices en niveau et en masse à effectif constant de l'année N. Il indique les conséquences sur l'évolution de la masse salariale des décisions prises l'année antérieure.
  • Effet de Noria : Allègement de la masse salariale, à effectif constant, qui s'explique par le remplacement d'un collaborateur ancien par un jeune, dont la rémunération est sensiblement inférieure à celle du premier.
  • Effet d'effectif : Pourcentage d'évolution de la somme des rémunérations entraînée par la variation du nombre de personnes payées à deux dates données.
  • Effet de structure : Pourcentage d'évolution de la masse salariale entraînée par le changement de catégories socioprofessionnelles des salariés à deux dates données.
  • Effet de technicité : Pourcentage d'évolution de la masse salariale entraînée par le changement d'emploi ou de niveaux hiérarchiques ou de catégories socioprofessionnelles, des salariés à deux dates données.
  • Effet de vieillissement : Pourcentage d'évolution de la somme des rémunérations entraînée par la variation de la prime d'ancienneté à deux dates données.
  • Effet de glissement : Pourcentage d'évolution de la masse salariale ne pouvant pas se justifier par un des quatre effets précédents, à deux dates données.